Bien choisir ses aliments : à vos étiquettes

L’étiquetage général des aliments présentés à la vente est obligatoire et doit être conforme au règlement européen concernant l’information des consommateurs sur les denrées alimentaires.

Il fournit des renseignements dont vous pourrez vous servir pour faire des choix éclairés sur les aliments que vous achetez. Les étiquettes des aliments peuvent vous aider à :

  • Comparer et à choisir les produits plus facilement.
  • Savoir quels ingrédients sont présents dans un produit alimentaire.
  • Choisir des produits qui contiennent la quantité de nutriments que vous recherchez.

Liste des mentions obligatoires sur les denrées alimentaires

  • La dénomination de la denrée alimentaire;
  • la liste des ingrédients;
  • tout ingrédient […] provoquant des allergies ou des intolérances, utilisé dans la fabrication ou la préparation d’une denrée alimentaire […];
  • la quantité de certains ingrédients ou catégories d’ingrédients;
  • la quantité nette de denrée alimentaire;
  • la date de durabilité minimale ou la date limite de consommation;
  • les conditions particulières de conservation et/ou d’utilisation;
  • le nom ou la raison sociale et l’adresse de l’exploitant du secteur alimentaire […];
  • le pays d’origine ou le lieu de provenance […];
  • un mode d’emploi, lorsque son absence rendrait difficile un usage approprié de la denrée alimentaire;
  • pour les boissons titrant plus de 1,2 % d’alcool en volume, le titre alcoométrique volumique acquis;
  • une déclaration nutritionnelle.

Intéressons-nous de plus près à la liste des ingrédients.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est courses.png.

Que regarder ? 3 choses :

  • L’ordre des ingrédients. 
  • La taille de la liste.
  • La présence d’additifs.

1. L’ordre des ingrédients nous renseigne sur la fiabilité du produit.

La liste des ingrédients comprend tous les ingrédients de la denrée alimentaire, dans l’ordre décroissant de leur importance pondérale (poids) au moment de leur mise en œuvre dans la fabrication de la denrée.

En clair, l’ingrédient contenu en plus grande quantité figurera au début de la liste tandis que celui contenu en moins grande quantité figurera à la fin. Vous serez surpris(e) de voir ce que vous consommez réellement.

2. La taille de la liste nous renseigne sur la qualité du produit.

En effet, plus la liste est grande, plus l’aliment est transformé et s’éloigne donc d’une préparation maison.

Les aliments peu transformés sont des aliments naturels qui ont été traités et conditionnés sans ajout de substances à l’aliment initial tels que les fruits et légumes coupés, emballés, réfrigérés ou surgelés, les épices broyées etc…
Les aliments transformés sont des produits fabriqués essentiellement avec des aliments naturels ou peu transformés auxquels on a ajouté du sel, du sucre ou d’autres substances d’usage culinaire commun comme l’huile ou le vinaigre. C’est le cas des aliments en conserves, fromages, pains frais etc…
Les aliments ultra-transformés tels que les boissons gazeuses, les collations sucrées ou salées emballées, les produits à base de viande reconstituée et les plats préparés surgelés, ne sont pas des aliments modifiés, mais des formulations faites, principalement ou entièrement, de substances dérivées d’aliments, avec peu, voire aucun aliment initial intact. Ils contiennent souvent du sucre, du sel, des acides gras ajoutés ainsi que des ingrédients que l’on ne trouve pas dans sa cuisine comme des huiles partiellement hydrogénées, des isolats de protéines, des additifs etc…

Ayez pour réflexe, d’éviter de consommer les produits ayant des ingrédients que vous ne connaissez pas ou que vous ne retrouvez pas dans votre cuisine.

3. La présence d’additifs dans la liste des ingrédients renseigne sur l’intérêt nutritionnel du produit.

Les additifs alimentaires sont ajoutés aux denrées alimentaires afin d’en améliorer l’aspect, le goût et la conservation. Leur présence est souvent indiquée par la lettre E suivie de 3 chiffres ou par le nom de la catégorie à laquelle ils appartiennent.

On dénombre à ce jour, plus de 300 additifs alimentaires présents dans la plupart des aliments transformés ou ultra-transformés que nous consommons. Bien qu’ils soient autorisés dans l’Union européenne et qu’ils fassent tous l’objet d’une évaluation de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire (Efsa), des publications scientifiques jettent régulièrement le doute sur certains d’entre eux.

En effet, certains agents sont identifiés comme étant cancérigènes comme le caramel ammoniacal (E150c), le caramel au sulfite d’ammonium (E150d), le nitrite de potassium (E249), le nitrite de sodium (E250), le nitrate de sodium (E251), le nitrate de potassium (E252) ou encore l’antioxydant butylhydroxyanisol (E320) considéré comme perturbateur endocrinien.

D’autres, exposent à des troubles de l’attention comme l’hyperactivité chez l’enfant comme les colorants E 102, E 104, E 110, E 122, E 124 et E 129 que vous retrouverez dans les confiseries particulièrement appréciées par les enfants justement. Quant au conservateur E 210, soupçonné d’être un agent neurotoxique, on le retrouve dans certaines confitures allégées, boissons aromatisées, bières sans alcool, sauces et chewing-gum.

UFC que choisir met à disposition des consommateurs un répertoire des 300 additifs que vous avez consommé ou que vous consommez encore. Ils sont classés selon leur nocivité en 4 catégories : « acceptable », « tolérable, vigilance pour certaines populations », « peu recommandable » et « à éviter ». Cette liste vous permettra de faire des choix éclairés quand vous achèterez vos aliments.

Vous trouverez ci-après, un extrait de ce répertoire comportant les colorants, conservateurs et antioxydants à éviter le plus possible :

Produit Fonction principale Exemples de produits d’emploi
1 E102 Tartrazine Colorant Yaourts aromatisés, fromage industriel aromatisé, crèmes glacées, confiseries, confitures, chewing-gum, produits transformés à base de pomme de terre, poissons fumés, moutarde…
2 E104 Jaune de quinoléine   Colorant Yaourts aromatisés, confiseries, assaisonnements, chewing-gum, moutarde, œufs de poisson…
3 E110 Jaune soleil FCF, Jaune orangé S Colorant Yaourts aromatisés, certaines charcuteries, confiseries, moutardes, boissons alcoolisées, chewing-gum…
4 E122 Azorubine, Carmoisine Colorant Yaourts aromatisés, fromage industriel aromatisé, crèmes glacées, confiseries, confitures, chewing-gum, produits transformés à base de pomme de terre, poissons fumés, moutarde…
5 E124 Rouge ponceau 4R, rouge cochenille A Colorant Certaines charcuteries (chorizo), œufs de poisson, confiseries, yaourts, chewing-gum, confitures, gelées…
6 E129 Rouge allura AC Colorant Yaourts aromatisés, fromage industriel aromatisé, crèmes glacées, confiseries, confitures, chewing-gum, produits transformés à base de pomme de terre, poissons fumés, moutarde…
7 E150c Caramel ammoniacal Colorant Particulièrement employé pour bières, soupes, sauces, confiseries, pain, tabac, 25-27% des colorants caramel employés…
8 E150d Caramel au sulfite d’ammonium Colorant Particulièrement employé pour sodas (colas, ice tea, ginger ale), vinaigre, 70-72% des colorants caramels employés…
9 E210 Acide benzoïque Conservateur Olives, confitures allégées, fruits confits, boissons aromatisées, bières sans alcool, sauces, chewing-gum, condiments, soupes en briques…
10 E211 Benzoate de sodium Conservateur Olives, confitures allégées, fruits confits, boissons aromatisées, bières sans alcool, sauces, chewing-gum…
11 E212 Benzoate de potassium Conservateur Olives, confitures allégées, fruits confits, boissons aromatisées, bières sans alcool, chewing-gum…
12 E213 Benzoate de calcium Conservateur Olives, confitures allégées, fruits confits, boissons aromatisées, bières sans alcool, chewing-gum…
13 E249 Nitrite de potassium Conservateur Viandes transformées non traitées et traitées thermiquement, diverses charcuteries locales…
14 E250 Nitrite de sodium Conservateur Viandes transformées non traitées et traitées thermiquement, diverses charcuteries locales traditionnelles…
15 E251 Nitrate de sodium Conservateur Fromages, viandes transformées non traitées thermiquement, autres charcuteries locales traditionnelles…
16 E252 Nitrate de potassium Conservateur Fromages, viandes transformées non traitées thermiquement, autres charcuteries locales traditionnelles…
17 E284 Acide borique Conservateur Caviar
18 E285 Tétraborate de sodium Conservateur Caviar
19 E320 Butylhydroxyanisol BHA Antioxydant Matières grasses, arômes, chewing-gum, céréales de petit-déjeuner, préparations pour gâteaux, certains produits à base de noisettes…

BON À SAVOIR : Les additifs alimentaires et enzymes alimentaires appartenant à l’une des catégories énumérées ci-dessous, sont obligatoirement désignés dans la liste d’ingrédients, par le nom de cette catégorie, suivi de leur nom spécifique ou de leur numéro E, sauf exceptions.

Une liste des ingrédients n’est pas requise pour les denrées alimentaires suivantes :

  1. Les fruits et légumes frais, y compris les pommes de terre, qui n’ont pas fait l’objet d’un épluchage, d’un découpage ou d’autres traitements similaires;
  2. les eaux gazéifiées, dont la dénomination fait apparaître cette caractéristique;
  3. les vinaigres de fermentation s’ils proviennent exclusivement d’un seul produit de base et pour autant qu’aucun autre ingrédient n’ait été ajouté;
  4. les fromages, le beurre, les laits et crèmes fermentés pour autant que n’aient pas été ajoutés d’autres ingrédients que des produits lactés, des enzymes alimentaires et des cultures de micro-organismes nécessaires à la fabrication ou, dans le cas des fromages autres que frais ou fondus, que le sel nécessaire à leur fabrication;
  5. les produits ne comportant qu’un seul ingrédient, à condition que la dénomination de la denrée alimentaire soit identique au nom de l’ingrédient ou permette de déterminer la nature de l’ingrédient sans risque de confusion.

L’omission de constituants d’une denrée alimentaire de la liste des ingrédients peut se faire dans certains cas, pour :

  1. Les constituants d’un ingrédient qui, au cours du processus de fabrication, ont été temporairement soustraits pour être réincorporés ensuite en quantité ne dépassant pas la teneur initiale;
  2. les additifs alimentaires et enzymes alimentaires : dont la présence dans une denrée alimentaire est uniquement due au fait qu’ils étaient contenus dans un ou plusieurs ingrédients de cette denrée […]; ou qui sont utilisés en tant qu’auxiliaires technologiques;
  3. les supports, ainsi que les substances qui ne sont pas des additifs alimentaires mais qui sont utilisées de la même manière et dans le même but que les supports, qui sont utilisés aux doses strictement nécessaires;
  4. les substances qui ne sont pas des additifs alimentaires mais qui sont utilisées de la même manière et dans le même but que les auxiliaires technologiques et qui sont toujours présentes dans le produit fini, même sous une forme modifiée;
  5. l’eau : a) lorsque l’eau est utilisée, lors du processus de fabrication, uniquement pour permettre la reconstitution dans son état d’origine d’un ingrédient utilisé sous forme concentrée ou déshydratée, ou b) dans le cas du liquide de couverture, qui n’est normalement pas consommé.

Zoom sur la déclaration nutritionnelle

La déclaration nutritionnelle obligatoire inclut les éléments suivants :

  • La valeur énergétique,
  • la quantité de matières grasses (lipides totaux), d’acides gras saturés, de glucides, de sucres, de protéines et de sel.

Le contenu de cette déclaration peut être complété par l’indication des quantités des éléments suivants :

  • Acides gras mono-insaturés;
  • acides gras polyinsaturés;
  • polyols;
  • amidon;
  • fibres alimentaires;
  • vitamines ou sels minéraux.

La valeur énergétique et les quantités de nutriments sont exprimées pour 100 g ou 100 ml mais peuvent être exprimées par portion et/ou par unité de consommation, à condition que la portion ou l’unité utilisée soit quantifiée sur l’étiquette et que le nombre de portions ou d’unités contenues dans l’emballage soit indiqué en plus de la forme d’expression pour 100 g ou 100 ml.

Les éventuelles indications concernant les vitamines et les sels minéraux sont exprimées, pour 100 g ou 100 ml, en pourcentage des apports de référence.

Nota : Il existe des denrées alimentaires auxquelles ne s’applique pas l’obligation de déclaration nutritionnelle comme les épices, arômes, additifs alimentaires, levures, gommes à mâcher, édulcorants de table, enzymes alimentaires etc.

L’allégation nutritionnelle

Une allégation est un message, figurant sur certains emballages alimentaires ou accompagnant le produit (publicité, site internet), qui fait état des propriétés sanitaires et/ou nutritionnelles des aliments ou de leurs composants.

Une allégation est dite nutritionnelle quand elle fait référence à la teneur d’un nutriment dans un aliment. Elle peut être utile pour vous aider à choisir des aliments qui contiennent un nutriment dont vous souhaitez augmenter ou réduire votre apport. 

Recherchez les expressions telles que :

  • « Source de » ou « riche en »
  • « Sans », « Allégé en », « à teneur réduite en », « pauvre en »

L’allégation nutritionnelle peut donner des indications sur les proportions en sucre, sel, matières grasses ou encore sur la teneur en vitamines et minéraux des aliments.

Les informations sur le sucre

« Sans sucres » : l’aliment est très peu sucré, il ne contient pas plus de 0,5 g de sucres pour 100 g ou 100 ml de produit.

« Allégé en sucres » : il contient au minimum 30 % de sucres en moins qu’un produit similaire. Cela ne signifie pas que le produit est peu sucré mais qu’il peut constituer une alternative intéressante à la consommation des produits « standards ».

« Sans sucres ajoutés » : le produit n’a pas été additionné de sucres ou de matières sucrantes lors de sa fabrication, mais il peut contenir les sucres naturellement présents dans les aliments qui ont servi à le préparer (jus de fruits, compotes, etc.).

Les informations sur le sel

« À teneur réduite en sel / sodium » : l’aliment contient au minimum 25 % de sel en moins qu’un produit similaire. Il est potentiellement toujours salé mais moins que la majorité des produits équivalents.

« Pauvre en sel / sodium » : il ne contient pas plus de 0,12 g de sodium pour 100 g ou 100 ml de produit (soit 0,3 g de sel pour 100 g ou 100 ml de produit).

« Sans sel » : il ne contient pas plus de 0,005 g de sodium pour 100 g ou 100 ml, ce qui est très faible.

Les informations sur les matières grasses

« Sans matière grasse » : l’aliment contient moins de 0,5 g de lipides pour 100 g ou 100 ml de produit, ce qui est effectivement très peu gras.

« Allégé en matières grasses » : il contient au minimum 30 % de matières grasses en moins qu’un produit similaire.

« Pauvre en matières grasses » : il ne contient pas plus de 3 g de lipides pour 100 g ou 1,5 g pour 100 ml de produit.

Quelques autres allégations

« Source de vitamines et/ou minéraux » : si les teneurs de l’aliment en vitamines et/ou minéraux concerné sont significatives (au moins 15 % des apports journaliers pour 100 g).

« Source de fibres » : si la teneur en fibres est supérieure ou égale à 3 g pour 100 g ou à 1,5 g pour 100 kcal.

« Source d’oméga 3 » : si la teneur en acide alpha-linolénique (ALA) est supérieure ou égale à 0,3 g pour 100 g, 100 ml ou 100 kcal ou si la teneur en acide docosahexaénoïque (DHA) est supérieure ou égale à 0,018 g pour 100 g, 100 ml ou 100 kcal.

« Riche en… » : si l’aliment contient deux fois ou plus les valeurs définies pour « source de … ».

BON À SAVOIR : L’étiquetage nutritionnel des produits pour lesquels une allégation nutritionnelle et/ou une allégation de santé est faite est obligatoire, sauf en cas de campagne publicitaire collective.

L’allégation de santé

Une allégation est dite de santé quand elle met en exergue un lien entre un nutriment ou un aliment et l’état de santé. Une allégation de santé peut revendiquer la diminution d’un facteur de risque ou celle d’un risque de maladie, mais elle ne peut pas comporter de mention thérapeutique indiquant qu’un nutriment prévient une pathologie ou la guérit.

Nous distinguons 4 types d’allégations de santé :

– Celles qui portent sur le rôle d’un nutriment ou d’une autre substance dans la croissance, dans le développement et dans les fonctions de l’organisme

ou, les fonctions psychologiques et comportementales

ou, l’amaigrissement, le contrôle du poids, la réduction de la sensation de faim, l’accentuation de la sensation de satiété ou la réduction de la valeur énergétique du régime alimentaire (ex : “ améliore le transit intestinal ”)

– Celles relatives à la réduction d’un risque de maladie (ex : “ réduit le risque cardio-vasculaire ”),

– Celles se rapportant au développement et à la santé des enfants (ex : “ Le calcium est nécessaire à une croissance et à un développement osseux normaux des enfants ”),

– Celles autorisées figurant dans le registre des allégations nutritionnelles et de santé de l’Union européenne.

Une allégation de santé peut vous aider à choisir des aliments que vous souhaitez intégrer à votre alimentation pour réduire le risque de maladies chroniques.

BON À SAVOIR : Les allégations font l’objet d’un cadre harmonisé à l’échelle européenne, elles sont inscrites à l’annexe du règlement 1924/2006.

Le Nutri-Score

Le Nutri-Score est une information nutritionnelle complémentaire au tableau des valeurs nutritionnelles qui a pour but de simplifier et de clarifier la lecture de ce dernier.

Ce logo à 5 couleurs, apposé sur le devant des emballages positionne chaque produit sur une échelle à 5 niveaux allant du produit le plus favorable sur le plan nutritionnel, noté « A » au produit le moins favorable ainsi noté « E ».

Le classement d’un produit dépendra de sa teneur : 

  • En nutriments et aliments à favoriser tels que les fibres alimentaires, les protéines, les fruits et légumes,
  • en nutriments à limiter jugés trop gras, trop sucrés, trop salés ou encore trop caloriques ce, pour 100 grammes de produit.

Nota : L’apposition du Nutri-Score sur les emballages des produits n’est pas obligatoire et repose donc sur le bon vouloir des entreprises agroalimentaires et des distributeurs.

Par ailleurs, seuls les aspects nutritionnels sont pris en compte dans le calcul du Nutri-Score; il n’inclut donc pas la présence d’additifs ou de pesticides.

L’agriculture biologique

L’agriculture biologique est une méthode de production agricole qui exclut le recours aux produits chimiques de synthèse dans la majorité des cas, les organismes génétiquement modifiés et la conservation des cultures par irradiation.

Les produits issus de l’agriculture biologique dits « BIO » sont facilement identifiables par les consommateurs grâce au logo « AB » ou à l’Eurofeuille. Ces deux labels certifient un niveau de qualité ainsi qu’un mode de production et de transformation respectueux de l’environnement, du bien-être animal et de la biodiversité. 

BON À SAVOIR : Des additifs et des pesticides sont également utilisés dans les produits issus de l’agriculture biologique. Ces produits doivent provenir en priorité de «substances naturelles ou substances dérivées de substances naturelles» mais, dans des «cas exceptionnels», peuvent être des «intrants chimiques de synthèse».

Les applications mobiles pour scanner vos produits

Parce-qu’il n’est pas toujours aisé de décoder les informations contenues sur les emballages de vos produits ou que vous n’en avez simplement pas le temps, sachez qu’il est désormais possible de vous faire assister dans cette tâche. Plusieurs applications mobiles font aujourd’hui le pari de vous accompagner dans votre quête d’aliments sains. Par aliments sains on entend, les aliments contenant :

  • Peu ou pas d’additifs alimentaires (colorants, conservateurs, nitrites, exhausteurs de goûts…),
  • peu ou pas de pesticides,
  • peu caloriques,
  • peu de graisses saturées ou trans,
  • peu salés,
  • peu sucrés.

Trois de ces applications vous sont présentées ci-dessous, à vous de choisir la vôtre !

Yuka 

Il suffit de scanner le code-barres du produit pour savoir si celui-ci est considéré comme excellent, bon, médiocre ou mauvais selon plusieurs critères. La méthode de calcul repose sur trois critères :

  • la qualité nutritionnelle du produit (nombre de calories, d’additifs, quantité de sel, sucres, graisses saturées) basée sur le Nutri-Score : 60% de la note,
  • la présence d’additifs alimentaires : 30% de la note,
  • la dimension biologique (BIO) du produit : 10% de la note.

Si celui-ci apparaît comme médiocre, une alternative plus saine vous est alors proposée. Concernant les additifs, un listing précis vous est fait, complété du niveau de risque. L’application est claire et intuitive avec un code couleur similaire à celui du Nutri-Score. Pour finir, vous pourrez également compter sur votre historique de recherche pour retrouver vos anciens scans, il vous sera pour cela demandé de renseigner votre adresse mail.

Open Food Facts

Open Food Facts est l’application officielle du projet collaboratif de base de données sur les produits alimentaires. Elle repose sur des données ouvertes ajoutées, enrichies et mises à jour constamment par des milliers d’utilisateurs. Il est possible de consulter le tableau nutritionnel complet du produit que l’on achète, la liste des additifs, les éventuels allergènes et autres informations utiles pour le consommateur. L’application est plus complète que Yuka mais moins intuitive. Nul besoin de se connecter pour accéder aux résultats de votre recherche cependant bien évidemment, l’historique de vos recherches ne sera pas conservé.

Kwalito

Cette application vous propose de définir en amont le type de régime que vous suivez (végétarien, vegan, sans gluten, sans lactose). Aussitôt les critères définis, l’application indique au consommateur si le produit lui convient ou non. L’application propose même d’exclure les aliments en fonction de la dangerosité des additifs qu’ils contiennent. Les produits scannés peuvent être ajoutés à une liste de favoris pour une consultation ultérieure. L’atout de cette application réside dans le fait qu’aucune connexion internet n’est requise pour l’utiliser; la création d’un compte est toutefois nécessaire.

Références :

Partager cet article

7 réponses sur “Bien choisir ses aliments : à vos étiquettes”

  1. Ping : zanaflex 4mg
  2. Ping : itsmasum.com
  3. Ping : Kuliah Online
  4. Ping : 918kiss

Laisser un commentaire